Perrin
 il y a 7 ans.fr il y a 1 an

Disponibilités

FR--Information non disponible Voir sur Amazon.fr

Mes listes, mes paramètres, mes mots-clefs, mes seuils, mes alertes

Connectez-vous ou créez un compte pour modifier vos listes, vos paramètres, vos mots-clefs, vos seuils et vos alertes.

Communautés - aucune communauté

Cet article n'est pas ajouté dans les communautés.

Blog - aucune mention

Cet article n'est pas mentionné dans le blog.

Boutiques - aucune référence

Cet article n'est pas référencé dans les boutiques.

Images - 1 image

Description - longue description


Avec son 1914, premier opus de sa série consacrée à la Grande Guerre, Jean-Yves Le Naour a réussi son pari : renouveler la narration de la Grande Guerre pour rendre au plus près ce que fut le quotidien de tous les Français durant ces quatre années. Faits, sentiments et réalités de la guerre cohabitent dans ce 1915 pour une lecture encore plus haletante.






Avec 1915, L'enlisement, second volume de sa série consacrée à la Grande Guerre, Jean-Yves Le Naour continue de retracer au plus près le quotidien des Français durant ces quatre années de malheur. Alternant les points de vue d'en haut et d'en bas, s'attachant aux rumeurs comme aux faits établis, au ressenti aussi bien qu'au vécu, l'auteur nous livre un récit haletant. En 1915, le conflit entre dans une phase particulièrement meurtrière, marquée par des offensives aussi terribles qu'inutiles, rendues plus cruelles encore depuis l'usage des gaz asphyxiants. La guerre est partout : à Londres ou à Paris, sous les bombardements des zeppelins, sur la mer, en Afrique et au Moyen-Orient où les Turcs ont lancé le djihad contre les Alliés, au nom du panislamisme, tout en se livrant au génocide des Arméniens...
Tandis que les Allemands étrillent la Russie et écrasent la Serbie, les Alliés enchaînent les échecs. Sourd aux critiques, le général Joffre conduit la guerre comme il l'entend : 320 000 Français sont ainsi sacrifiés en pure perte. La crise politique et la lassitude grandissent sur les décombres d'une Union sacrée qui a vécu, comme en témoignent les archives des Renseignements généraux jusqu'ici inexploitées. Pour les Français, 1915 est bien l'année la plus dramatique de toute la guerre, celle des horizons bouchés.



En quelques années, Jean-Yves Le Naour est devenu l'un des meilleurs historiens de la Grande Guerre, à laquelle il a consacré de nombreux ouvrages, dont Les Soldats de la honte (Grand Prix du livre d'histoire Ouest-France-Société Générale, 2011). 1914, La grande illusion a été distingué par la presse comme " un livre d'histoire qui se lit comme un roman " (François Busnel, La Grande Librairie).




Articles associés

Chargement en cours