Thirsty Ear
  il y a 3 mois.fr il y a un instant
Offre Amazon 22,60 EUR
8 offres à partir de 11,46 EUR
Prix vérifié il y a un instant  

Mes listes, mes paramètres, mes mots-clefs, mes seuils, mes alertes

Connectez-vous ou créez un compte pour modifier vos listes, vos paramètres, vos mots-clefs, vos seuils et vos alertes.

Blog - aucune mention

Cet article n'est pas mentionné dans le blog.

Boutiques - aucune référence

Cet article n'est pas référencé dans les boutiques.

Images - 2 images

Description - longue description

Parmi ceux qui ont le mieux compris, en matière de jazz, ce que l'on peut tirer de la rencontre entre acoustique et électronique, le label Thirsty Ear et la collection "The Blue Series", animée par le pianiste Matthew Shipp, sont à la pointe. Et cela depuis Masses, premier album du duo Spring Heel Jack, constitué de John Coxon et Ashley Wales, où l'on retrouvait, parmi les invités, des habitués du free jazz et des musiques improvisées les plus débridées, dont Roy Campbell, Tim Berne, Daniel Carter, Mat Maneri, William Parker ou Guillermo E. Brown. Sur son second opus intitulé Amassed, le duo reprend la même formule avec des invités en commun (Evan Parker, Matthew Shipp, George Trebar), et d'autres, différents, dont Kenny Wheeler, Paul Rutherford ou Han Bennink. Enfin, le terme "electrojazz", qui désigne une fusion parfois bâtarde, trouve toute sa signification : celle d'une musique audacieuse où acoustique et electro se répondent suivant le principe des vases communicants dans un subtil dosage pour le moins expérimental. Dans la même série, comme dans le même registre, le pape de l'illbient new-yorkais DJ Spooky a également réalisé un disque fort réussi : Optometry. --Philippe Robert

Articles associés

Chargement en cours